Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 



Commençons par les quelques frustrations du début. Déjà à l’enregistrement, excédent de bagages à payer…Manu gagne son pari, et quant à moi, j’aurais dû me douter que dans un pays de businesspeople comme la Thaïlande, il n’y avait pas de place pour la flexibilité gratuite. Mes mauvaises habitudes « easyjet » auront eu raison de mon manque de rigueur. Ensuite, deuxième coup dur, arrivés au contrôle des bagages à main, je me fais confisquer mes super shampoings « capirelax » achetés spécialement dans le quartier des coiffeurs afro antillais de Lyon, en prévision de la longue année au soleil qui m’attend, rude épreuve pour mes petits cheveux fragiles…et voilà qu’en une minute, tout disparaît, et avec eux tout espoir d’en trouver au Cambodge (et nulle part en Asie d’ailleurs…). Enfin bon, passons, il ne s’agit que de shampoings, mais je suis sûre que certain(e)s comprendront…

 

A l’arrivée, le chauffeur de GTZ, Vichetra ainsi que Caroline de CIST (l’ONG pour laquelle travaillera Manu) nous attendaient patiemment (atterrissage avec une heure de retard). Le petit trajet de l’aéroport jusqu’à l’auberge dans laquelle nous resterons jusqu’à ce que l’on trouve notre petit chez-nous nous a vraiment charmés, malgré la pluie. Motos, mobylettes, vélos, voitures, petites boutiques ouvertes en bordure de route, y’a d’la joie !

Ici, changement par rapport a la Thaïlande : presque personne ne parle anglais. Donc il va falloir se mettre au Khmer !


The Golden Meong Hotel, notre auberge, c’est tout confort, tout mignon, ça change de notre dernier appart de Friedrichshain ;)

Tag(s) : #Cambodia

Partager cet article

Repost 0