Cambodia

Lundi 17 novembre 2008 1 17 /11 /Nov /2008 03:34


After one month spent without speaking a word of Khmer I had forgotten almost everything...I got so depressed about the idea. But Channa, my Khmer teacher invited me to a picnic with her and her sister, Channi in Kien Svay, a hot spot for Cambodians. We bought our lunch from the dozens of stalls selling grilled, fried, boiled, smoked, dried fish, chicken, pork, duck, frogs, eggs, crickets, and all kinds of fruits and vegetables, and sat on one of some hundred bamboo huts over the water. Obviously I chose the wrong outfit for the occasion as sitting crossed-legged in a skirt isn't practical or elegant at all. The meal wasn't that delicious but the atmosphere nice and relaxed. We also did a short boat trip on the Mekong, and debated about whether being tanned of not being tanned.


Intense concentration while preparing the food









On the way there and back, as I hadn't quite recovered my level of Khmer - and as Channa and Channi don't speak English - they decided to sing (national hobby)! So we sang :)
Par Milia - Publié dans : Cambodia
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 3 novembre 2008 1 03 /11 /Nov /2008 05:26





Petite rétrospective d'il y a quelques semaines

Aller c'est parti ! Deux jours de vadrouille en moto dans la campagne Cambodgienne avec les potes. Kampong Chnang ? Mais que peut-on bien pouvoir y faire ? Du bateau, des ballades dans les villages, escalader des rochers, barboter dans des cascades...Kampong Chnang est l'une province qui borde le Tonle Sap, un grand lac situé au centre du Cambodge, allant de Phnom Penh à Siem Reap. Une superbe escapade !




Marta, Sylvain, Xavier, Manu, Claire et moi louons trois motos (deux sur chaque) la veille pour deux jours : motos cross 250 pas du tout confortables, rapides, lourdes, et qui ont quand même, je dois l'avouer, la classe.

Départ de Phnom Penh à 8h, le ventre vide. Mais pas de panique ! On s'arrête après quelques kilomètres plus loin pour manger du ‘mi' (de la soupe au nouilles tordues jaunes). Claire, Marta et moi, n'étant pas, de bon matin, trop enclines à un tel petit dej', nous abstenons. Une fois le breuvage absorbé, nous décidons de prendre les pistes en bordure de la route principale pour longer les villages et faire de petites pauses à notre guise.




D
urant toute la première journée, on passe de village en village, on s'arrête visiter des temples bouddhistes, qui en ce jour de fête religieuse (Pchum Ben, la fête des morts), sont pleins à craquer. On y vend toutes sortes de spécialités culinaires à manger soi-même ou à donner en offrande à Bouddha. D'énormes 4x4 venus de Phnom Penh s'entrechoquent et tentent de se frayer un chemin vers les différents temples. Et nous, les motards, zigzaguons. Fondus dans la foule de Cambodgiens, nous montons quelques centaines de marches avant d'atteindre un temple se situant au sommet d'une colline perdue au milieu des plaines, d'où l'on peut profiter d'une vue imprenable sur...des plaines !

Après cette visite, on se met à la recherche active d'un endroit où soulager notre faim. On atterrit dans un petit resto en bordure de route où nous avalons sans trop de conviction une soupe peu ragoutante garnie de toutes sortes d'ingrédients non identifiés (yeux de bœuf ? sabots de porc ?) flottant dans un bouillon à la couenne de porc. Après ça : plus faim.




Arrivés à Kampong Chnang ville, nous cherchons sans grand succès une petite guest house modeste en bordure du lac. Mais le seul refuge que nous trouvons est un hôtel à l'entrée de la ville qui se veut de luxe et haut standing. C'est vrai : c'est propre, calme, et climatisé. Le lendemain, on s'aventure de l'autre côté de la rive du Tonlé Sap en bateau...magnifique, ressourçant, une vraie bouffée d'air pur (mais poussiéreux). Des cascades, les Cambodgiens enjoués, des villages en fête, et du bon riz.

Juste une petite anecdote pour finir : au Cambodge quand on passe commande au restaurant, il faut toujours s'assurer par deux fois que notre plat est en cours de préparation. Xavier, un peu fourbu par la faim, avait omis ce détail. Et ce n'est que lorsque toute la tablée s'apprêtait à terminer son assiette que le doute le poussa à demander :
Xavier : ça arrive mon bœuf sauté ?
La serveuse : heu...oui oui pas de problème.
10 minutes plus tard...
La serveuse : En fait on a plus de bœuf. Désolée.
Et Xavier de se contenter, non sans une pointe d'irritation, des restes froids gisant à table.




La suite du weekend fût tout aussi réussie que le début. Malgré le retour à Phnom Penh, sous la pluie battante, les fesses toutes endolories, les joues rougies par les gouttes de pluies qui venaient s'abattre, tels de minuscules coups de fouets, sur mon visage (et oui : pluie + vitesse + casque sans visière = mal).




Pour plus de photos, cliquez ICI

Par Milia - Publié dans : Cambodia
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Jeudi 30 octobre 2008 4 30 /10 /Oct /2008 02:18




Ca y est ! C'est officiel ! Ma sœurette chérie-adorée-que-j'aime-à-la-folie vient passer des vacances au Cambodge en compagnie de Fabien du 14 décembre au 4 janvier 2009 ! Je ne tiens plus ! Je me vois déjà courir au ralenti dans le hall de l'aéroport de Phnom Penh et sauter dans ses petits bras tremblants d'émotion...

Mais en attendant, je revêts ma cape de tour operateur hors pair, et je leur prépare de super vacances pleines de surprises !

A suivre...

Par Milia - Publié dans : Cambodia
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Lundi 13 octobre 2008 1 13 /10 /Oct /2008 02:43









Par Milia - Publié dans : Cambodia
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 27 septembre 2008 6 27 /09 /Sep /2008 02:34




Superbe après-midi en compagnie de Leakhena et Caro ! En début d'après-midi, nous embarquons nos vélos sur le bateau qui traverse le Mékong. Une fois sur l'autre rive, nous voilà en pleine campagne. Nous rendons visite á quelques familles que Leakhena connaît. Des sourires, des « hello ! hello ! », et une bonne bouffée d'air (poussiéreux) !




Mais ce petit coin de paradis sera bientôt amené à disparaître...la prochaine construction d'un pont détruira avec elle la campagne qui l'entoure. Phnom Penh s'agrandit, les campagnes environnantes se meurent...





























De nouvelles photos dans l'album Mamaille d'ici, sur la droite -->
Par Milia - Publié dans : Cambodia
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés